Spectacle vivant

-A A +A

Communiqué de presse du SYNDEAC et la CGT du Spectacle


A plusieurs reprises depuis un an, nous avons attiré l'attention sur les menaces qui pesaient
sur l'avenir du TEP en tant que lieu de création dramatique.
Depuis 2002, Catherine Anne a mené dans ce théâtre une politique de création d’auteurs
vivants et un travail exigeant en direction de l’enfance et de la jeunesse. Le ministre de la
Culture l’a félicitée pour son bilan, tant sur le plan artistique que sur le plan de la
fréquentation et de la fidélisation du public,...

Lire la suite

Comme tous les ans, le SFA sera présent au Festival d'Avignon 2011, pour informer les artistes-interprètes sur leurs droits et sur ses orientations pour l'avenir du spectacle vivant en France. On peut le rencontrer tous les jours du 11 au 19 juillet de 10h à 12h lors des permanences que tient la Fédération CGT du spectacle au Village Off, à l'Ecole Thiers, 1 rue des Ecoles, et on peut le joindre en cas de besoin au 06 88 11 65 37 ou 06 08 32 56 37.

Le jeudi 7 juillet 2011, dans la Cour d’honneur du Palais des Papes à Avignon,  Frédéric Mitterrand a été, peu avant la présentation du spectacle de Boris Charmatz,  interpellé par le comédien David Lescot.
Cet appel a été applaudi par la Cour d’Honneur.

Mesdames, Messieurs, bonsoir,

La soirée s'annonce belle et pourtant si nous avons voulu prendre la parole devant vous c'est parce que cette belle fête de l'esprit que constituent le théâtre, la danse et la musique, pourrait bien être menacée ainsi qu’une part importante du système...

Lire la suite

A 16h, Place Pie (devant les Halles), tous les professionnels du spectacle vivant présents sont invités par la Fédération CGT du spectacle et le SYNDEAC (rejoints par d'autres organisations), afin que nous échangions nos informations sur la régression des politiques publiques, et que nous débattions de nos préconisations et propositions de réformes. Une délégation d'organisations professionnelles devrait être reçue à 17 heures par Madame Roig, députée maire d'Avignon et déléguée natio­nale de l'UMP pour le spectacle vivant. Cette délégation rendra ensuite évidemment comp­te de cette...

Lire la suite

Sur le thème, « D’un déficit fabriqué à une pénurie organisée »,à 15h dans la Cour du Cloître Saint-Louis,.Le débat est organisé par la Fédération Cgt Spectacle, avec Nasser Mansouri, responsable des activités économiques de la Cgt; Yves Sapir, musicien, président du Snam, secrétaire de la branche des ensembles permanents de la musique; Yvan Romeuf, comédien, metteur-en-scène, membre du Bureau national du Sfa; Jean-François Pujol, comédien, secrétaire général adjoint de la Cgt Spectacle. 20 rue du Portail Bocquier.

A 10 h 30 à l'ISTS, 20 rue du Portail Bocquier, une rencontre qui sera l'occasion d'échanger sur nos conditions d'exercice de notre métier dans un contexte agressif : état de nos institutions sociales et de nos droits. conditions de travail... Organisé par la Fédération du spectacle CGT dans la salle des colloques, 2ème étage.

Comme annoncé dans notre dernier numéro, la délégation du SFA fut présente durant près de deux semaines au Festival d’Avignon.

Le Festival est l’occasion pour l’ensemble des organisations du spectacle vivant de se rencontrer et débattre sur les sujets qui nous animent tout au long de l’année (conventions collectives, politiques publiques, service public de la culture…).

C’est aussi l’opportunité pour certains partis politiques (PC et PS notamment) de venir confronter leurs réflexions sur la...

Lire la suite

Article paru dans Plateaux n°202 - 3ème trimestre 2010

La question des conditions dans lesquelles les compagnies travaillent en Avignon devient de plus en plus prégnante pour certaines d’entre elles. Cette année le SFA a assisté à une réunion de l’association Avignon festival et compagnies (AF&C) sur un projet de charte listant un certain nombre de responsabilités vis-à-vis desquelles les signataires s’engageraient. Plateaux...

Lire la suite

Article paru dans Plateaux n°202 - 3ème trimestre 2010

"Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés…"

De toutes parts le spectacle vivant est frappé et la peste qui le frappe se nomme "choix politique de restrictions budgétaires".

Dans un communiqué au mois de juillet le SFA déclarait :" Le TEP, tout un symbole, est en passe de disparaître en tant qu’outil de création théâtrale. Peut-on simplement dire : "Attention,...

Lire la suite

Pages